Dan Sperber.2009. L’effet gourou. L’autre côté. 1, 17-23

(Traduction française par Nicolas Pain de “The Guru effect”, inédit de 2005.)
“Une énonciation obscure est considérée comme défectueuse. Tel n’est pas le cas pour les discours et les écrits des gourous intellectuels. Le problème n’est pas que des lecteurs manquant de compétence s’abstiennent, à raison, de porter un jugement sur ce qu’ils ne comprennent pas ; mais que trop souvent ces lecteurs jugent profond ce qui leur échappe. L’obscurité inspire le respect… Je voudrais expliquer ici cet « effet-gourou »…”