Dan Sperber.2007. Rudiments d’un programme naturaliste. In Michel Wieviorka (ed.) Les Sciences Sociales en Mutation. Editions Sciences Humaines. 257-264.

“Je voudrais esquisser ici une ontologie naturaliste du social. Le naturalisme tel que je le conçois vise à unifier les sciences empiriques. Unification ne signifie pas réduction. Il s’agit plutôt d’articuler les descriptions des différents programmes de recherche et de les rendre cohérents entre eux et mutuellement pertinents…”
(A revised and updated version in English is available here)